A qui s’adresse cette formation ?

Certaines parties du programme relèvent d’une pratique de médecine généraliste ou spécialisée, de nombreuses parties peuvent être utilisées par des professionnels de santé non médecins, par exemple diététiciens, naturopathes, sage-femmes, infirmières, kinésithérapeutes, ostéopathes, psychologues, sophrologues, etc…


Médecins

L’évolution du champ médical, la fragmentation des spécialités et la complexification incessante des technologies médicales ont entre autres conséquences qu’il reste peu de place dans le cursus de base en médecine ou le master complémentaire pour l’enseignement de la nutrition du patient. Tout au plus sont abordés les binômes « calories et surpoids », « sucre et diabète », « graisses et dyslipidémies », « iode et thyroïde » et « les rapports calcium, vitamine D et os, fer, vitamines B9 et B12 et anémies ».

La formation en nutrithérapie permettra en plus au médecin de diagnostiquer (biologies, et/ou questionnaires) et de corriger les carences en acides gras oméga trois, en magnésium, en zinc ou en vitamines B6 touchant la quasi totalité de la population et à l’origine de nombreuses pathologies. Par ailleurs, elle aborde les puissants effets pharmacologiques des nutriments et des composants non nutritionnels des aliments comme les caroténoïdes, les polyphénols, les phyto-oestrogènes et permet donc également au médecin d’affiner davantage les protocoles thérapeutiques ou co-thérapeutiques.


Pharmaciens

Si le pharmacien est le spécialiste du médicament et de son usage, comme pour le médecin, peu de place dans son cursus universitaire a été donné aux conseils nutritionnels. La nutrithérapie représente donc un plus dans sa pratique quotidienne d’informations, de conseils et de prévention médicale. Elle permet au pharmacien une prise en charge globale et personnalisée du patient qui ne se résume pas à la seule prise de médicaments mais englobe également le suivi nutritionnel du patient. Enfin, la nutrithérapie permet au pharmacien de faire le tri parmi les nombreux compléments alimentaires à disposition sur le marché. Il pourra alors proposer au patient une formule de qualité réellement adaptée à sa pathologie.


Naturopathes

Le naturopathe est avant tout un éducateur de santé dont le rôle est de mener la personne accompagnée à adopter une hygiène de vie conforme à ses besoins, à renforcer son immunité naturelle, à éviter ou drainer les surcharges humorales et retrouver son pouvoir d’auto-guérison dans toutes les maladies dites fonctionnelles. Dans la formation du naturopathe, une place importante est déjà donnée à la nutrithérapie. Mais celle-ci est surtout étudiée en fonction du terrain de la personne avec une prédominance des oligo-élements et est rarement abordée d’un point de vue biochimique. Rappelons que la nutrithérapie n’est pas une médecine alternative. Elle repose, en effet, sur la biochimie, dont elle est l’application directe et est soutenue par des milliers d’études scientifiques. Le cursus de nutrithérapie permettrait dés lors au naturopathe d’approfondir davantage ses connaissances en la matière.


Diététiciens

Le diététicien est un technicien de l’alimentation.  Il a suivi une formation  très complète (bachelier en diététique) sur le bilan alimentaire visant surtout l’aspect quantitatif de l’alimentation et en particulier les calories et les macro-nutriments, à savoir les lipides, les glucides et les protéines. De plus, il maîtrise les techniques de préparation culinaire, les processus de fabrication industrielle des aliments, l’hygiène alimentaire et les moyens de conservation des aliments, la lecture d’étiquetage nutritionnel…

Peu de place accordée, dans sa formation, à l’aspect qualitatif de l’alimentation et aux micronutriments tels que les vitamines, minéraux et autres composants de l’alimentation. La nutrithérapie apportera donc au diététicien un approfondissement des connaissances sur les nutriments essentiels, les co-facteurs, les enzymes et leurs rôles dans les mécanismes métaboliques. Elle lui permettra également d’utiliser les compléments alimentaires de manière efficace quand l’alimentation seule ne peut pas fournir les quantités suffisantes en nutriments essentiels.

Le nutrithérapeute aborde les plaintes du patient (fatigue, anxiété, dépression, infection à répétition…) et ses maladies d’un point de vue biochimique, afin d’intervenir au niveau le plus fin, le niveau moléculaire. Rappelons, en effet, que la nutrithérapie n’est pas une médecine alternative. Elle repose sur la biochimie, dont elle est l’application directe et est soutenue par des milliers d’études scientifiques. Dans ce sens, elle devrait être considérée comme une approche de base, indispensable à la santé des patients tant dans les approches préventives que co-thérapeutiques. En outre, chaque individu étant différent par ses gènes, son alimentation et son environnement, le nutrithérapeute prendra le temps nécessaire pour identifier le profil du patient.


Ostéopathes – Kinésithérapeutes

Qu’il s’agisse de technique de rééducation locale et ponctuelle pour le kinésithérapeute ou de traitement plus holistique pour l’ostéopathe, tous deux visent une réharmonisation biomécanique par des manipulations manuelles pour prévenir ou traiter les troubles musculo-squelettiques et fonctionnels et les douleurs associées. La nutrithérapie peut potentialiser les traitements des kinésithérapeutes et des ostéopathes car elle améliore le métabolisme. De ce fait, les traitements des pathologies inflammatoires, pré-opératoire, post-opératoire, les pathologies avec œdèmes, parkinson, fibromyalgie,  autres maladies  chroniques et systémiques se verront améliorés car la prise en charge sera beaucoup plus globale et non reduite à une simple partie du corps mais plutôt à un ensemble dont les rouages doivent être bien « huilés » autant du dehors que du dedans.


Pour les personnes qui n’ont pas de formation de base dans le domaine de la santé,

Un week-end d’initiation est organisé par Pierre Van Vlodorp pour les personnes qui n’ont pas de formation dans le domaine de la santé ou scientifique. Outre les pré-requis indispensables sur les nutriments et micro-nutriments, cette formation parcourra l’ensemble des thèmes qui seront abordés et approfondis durant le cursus complet en Nutrithérapie. Cette formation se veut être une trame de base solide, tel un squelette auquel viendront se greffer tous les mécanismes et autres informations plus complexes qui seront développés pendant le cursus.

A l’issue de ce week-end, foule de documents vous seront en outre proposés via notre plate-forme « accès étudiants » (articles, dossiers, vidéos, ouvrages, …).

Au programme de ce we d’initiation à la Nutrition – Nutrithérapie : Les fondamentaux

  • Rôle physiologique des Protéines – Lipides – Glucides
  • Rôle physiologique des Vitamines et Minéraux et oligo-éléments
  • Sphère digestive et écosystème intestinal – détoxification hépatique
  • Nutrithérapie psychiatrique
  • Nutrithérapie des pathologies infectieuses et cancéreuses
  • Allergies, Pathologies inflammatoires et auto-immunes
  • Nutrithérapie des pathologies cardio-vasculaires
  • Nutrithérapie de la Femme
  • la Nutrithérapie du Surpoids
  • Nutrithérapie de l’Enfant

Plus d’infos : Initiation à la Nutrition – Nutrithérapie : Les fondamentaux


Pendant le cursus, il sera organisé des réunions d’étudiants pour séance de rattrapage, poser vos questions, … vous ne serez jamais seul !